Les Pouilles préhistoriques: Il y a 600.000 années – 6000 av. J.-C.

Les Pouilles préhistoriques: Il y a 600.000 années – 6000 av. J.-C.

La préhistoire est la dernière phase de l’ère quaternaire qui commence il y a 600.000 années et qui comprend la période qui s’étend de l’apparition des premiers hominiens nommés protoanthropiens jusqu’au début de la préhistoire, c’est-à-dire jusqu’aux premiers documents écrits qui en Mésopotamie remontent au 3500 av. J.-C., en Europe centrale au 2500 av.J.-C. et dans l’Hellade au 1000 av.J.-C. Il faut aussi souligner, cependant, que ces références temporales ne doivent pas être interprétées en sens absolu, mais de façon plus élastique étant donné qu’elles changent sur la base des différentes civilisations. En effet dans les Pouilles les premières inscriptions remontent à la période iapygienne-messapienne, c’est-à-dire au Vème siècle av. J.-C.

photo-pouilles_063La préhistoire est subdivisée en deux sous-ères des époques géologiques (pléistocène et holocène) et en six périodes :

  • le Paléolithique inférieur (il y a 600.000-190.000 années) est une époque très obscure, dominée par les hominiens protoanthropiens de la race Homo Habilis qui ont comme instrument lithique le coup-de-poing, une grosse pierre à forme d’amande utilisée comme hache manuelle.
  •  De cette époque nous n’avons aucun reste humain mais seulement quelques coup-de-poing remontant à il y a environ 300.000 années et retrouvés au Riparo esterno di Pagliacci sur le promontoire garganique et dans les alentours de la Grotta dell’Alto sur le littoral ionien.
  • Le Paléolithique moyen (il y a 190.000-90.000 années) est dominé par l’Homo erectus, auquel appartient la plus ancienne découverte humaine des Pouilles remontant à cette période, la dent d’un enfant retrouvée dans une grotte dans le Salento.
  • Le Paléolithique supérieur (il y a 90.000-12.000 années) est dominé par les hominiens phaneranthropiens de la race homo sapiens fossilis. De cette période sont aussi la Grotte de S. Croce près de Risceglie, celle des Veneri de Parabita, la Grotte Romanelli et la Grotte Pagliacci dans laquelle a été retrouvé le squelette d’un jeune guerrier recouvert par une couche d’ocre.
  • Le Mésolithique (10.000 av. J.-C. -6000 av. J.-C.) est dominé par les hominiens pharenanthropiens de la race Homo sapiens et il est caractérisé par la stabilisation des conditions climatiques. La découverte la plus significative remontant à cette période est la Grotte Zinzulusa.
  • Le Néolithique (6000 av. J.-C.. -2500 av. J.-C.)  est dominé par la race Homo sapiens sapiens et il est caractérisé par le recul des glaciers qui ont transformé les steppes en grandes forêts en améliorant les conditions de vie humaine et en favorisant l’apparition des premiers animaux domestiques. Á cette période remontent aussi la Coppa Nevigata  et Grotta Scaloria au sud de Manfredonia, Cala Tramontana sur les Tremiti, S. Candida au sud de Bari, Grotta dei Cervi à Port Badisco  près d’Otranto et dans l’arrière-pays le village de Serra Alto près de Matera.
  • L’Énéolithique ou Âge des Métaux  (depuis 2500 av. J.-C.) se distingue en âge du Cuivre, du Bronze et du Fer et il est dominée par la race Homo sapiens sapiens. Dans cette période l’emploi des métaux permit une augmentation des échanges dans les pays de la Méditerranée en favorisant, ainsi l’émigration de beaucoup de populations qui se déversèrent sur les côtes des Pouilles en quête de métaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *