Salento: carrefour de peuples….. terre de dominations

Salento: carrefour de peuples….. terre de dominations

– premières populations historiques: crétois et mycéniens

– VIII-III av.J.-C.: messapiens

– VIII av. J.-C. colons grecs

– 326 av. J.-C. – 476 apr. J.-C.: domination Romaine

– 553 apr. J.-C.: domination Byzantine

– 1071-1194: domination Normande

– 1194-1266: domination souabe

– 1266: domination française (Angevins)

– 1442: domination aragonaise

– 1800: deuxième domination Espagnole

Tous ces peuples et ces cultures, même si nés et développés il y a millions d’années, ont laissé un signe ineffaçable en contribuant à créer ce que le Salento représente aujourd’hui: une terre riche d’histoire, monuments, traditions et légendes.

Crétois et Mycéniens

La civilisation minoenne remonte au III-IIème siècle av. J.-C., période dans laquelle l’île de Crète était déjà assez évoluée: on y cultivait l’huile et le raisin et on travaillait le bronze. Mais ce qui contribua au développement et à la richesse de cette civilisation furent les rapports commerciaux continus avec les peuples voisins du sud-est. Les voies de communication plus privilégiées par les crétois étaient les voies maritimes qui leur permettaient de voyager en créant partout de nouveaux villages.

photo-pouilles_140Pour toutes ces raisons on peut supposer qu’ils aient eu des rapports commerciaux aussi dans la partie méridionale des Pouilles étant donné que les routes de la Mer Ionienne et de la Mer Adriatique devaient être bien connues par ce peuple.

Même si parfois les sources littéraires de l’antiquité ne sont pas très dignes de foi, nous devons tenir de toute façon compte du fait que Dionigi di Alicarnasso (Ier siècle av. J.-C.) accueillit une tradition qui affirmait qu’entre 1700-1800 av. J.-C. des populations arcadienne-pélasgiques provenant du Péloponnèse, guidées par Enotrio et Peucezio, fils du roi des Arcades, dépassèrent parmi les tempêtes la Mer Ionienne et elles rejoignirent la péninsule salentine. Même si dans ces cas rien ne peut être affirmé avec certitude, on peut cependant bien supposer que le peuple en question était celui des Mycéniens qui l’emporta successivement sur le désormais disparu peuple crétois. Dans ce contexte il ne serait pas du tout hasardé raconter l’épisode d’Érodono (VII,170) selon lequel ces populations en revenant d’une expédition en Sicile furent transportées par une tempête en Japigia et, ne pouvant plus retourner à la maison, elles donnèrent origine à une nouvelle population: les Japigi Messapiens. La même hypothèse fut confirmée par Tucidide (VII,33,4).

La civilisation mycénienne dura jusqu’au XII-XIème siècle av. J.- C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *