Torre Vado

Torre Vado : introduction et aperçus historiques

Mamma li turchi… d’abord Barbarossa en 1537, puis son fils Dragut en 1547 arrivèrent dans ce coin de terre en pillant et en dévastant tout le littoral ionien de Gallipoli à Otranto.

Salento-Sunset-photo-pouilles_007

Bétail et denrées pillées, habitants menés comme esclaves dans les terres lointaines de l’est; femmes, enfants et vieux massacrés. Il s’agissait d’une période favorable donc pour construire les tours de repérage et de défense contre les ennemis venant de la mer ; bien 88 tours sont construites sur le littoral salentin et Torre Vado est une de celles encore debout.

Un « cavallaro », un homme muni de cheval, avertissait les villages voisins en cas d’incursions; des chevaliers, préposés à la défense des tours, parcouraient le littoral en communiquant pendant le jour avec des signaux de fumée et avec des torches pendant la nuit. Beaucoup d’entre-elles étaient douées de canons et couleuvrines et c’était surtout grâce à celles-ci que les corsaires furent battus à la fin du XVIIème siècle; en 1846 Ferdinand II ordonne le désarmement de nombreuses tours, quelques-unes deviendront des stations douanières comme Torre Vado.

Port touristique + tour sarrasine : aperçus historiques

Torre Vado est construite pendant les invasions turques en 1568 sur un morceau de côte caractérisé par des eaux peu profondes, utilisée par les pêcheurs comme un facile gué d’accès à la mer. La tour se présente sur deux étages, un sur l’autre, de forme cylindrique. Nommée « Torre Cavallara », elle était munie d’un cheval utilisé par un messager (cavallaro) qui en cas d’incursions avertissait les villages voisins.

En 1752 les corsaires prirent d’assaut la côte en pillant les bateaux de pêche ; pendant que les sentinelles avertissaient les villages voisins, des coups de canon partirent de la tour en obligeant ainsi les mal intentionnés à se retirer. À la moitié de 1800, avec la réduction des armements, la Tour devint une station douanière et en 1930 elle fut achetée par des privés; restaurée et transformée en 1935, elle présente des créneaux comme couronnement.

Près de la Tour a été créé un petit port, qui permet d’amarrer les bateaux des pêcheurs ainsi que les bateaux et les yachts des touristes; le même port offre les services nécessaires aux propriétaires des bateaux ainsi que la location pour les excursions maritimes.

Territoire, côtes du bas salento d’Otranto à Gallipoli

Plus de 80 kilomètres de côtes entourent la péninsule salentine de Gallipoli à Otranto, avec l’alternance de longues plages sableuses et de hautes falaises, jusqu’à arriver à 100 mètres de hauteur dans le parcours Otranto-Leuca. D’ici des calanques, des îlots, des gorges et de petites anfractuosités modèlent le littoral et le soleil splendide qu’y pénètre à l’intérieur, offre des visions émouvantes. Considérables et spectaculaires sont les grottes de cette côte: le « Tre Porte », « del Diavolo », « dei Giganti », « dell’Elefante », « della Zinzulusa », « dei Cervi », « dei Romanelli », « dell’Uluzzo » et « del Cavallo », différentes les découvertes de faune africaine, matériel céramique du néolithique, et la présence des restes de l’homme de Neanderthal. Les plages magnifiques, le sable fin et une mer vert émeraude ont accordé la juste reconnaissance des drapeaux de « Lega Ambiente », éparpillés sur le territoire.

Zone destinée aux services, marché et salle polyvalente

La courtoisie caractérise les habitants du sud, encore plus, lorsqu’il s’agit d’amusement et de bonne table. La zone destinée aux services, mise à disposition du touriste, représente la carte gagnante pour qui veut savourer pendant les soirées d’été les produits locaux, vendus dans des bungalows appropriés et l’amusement avec des soirées dansantes et des carrousels pour le plus petits.

Une soirée par semaine se déroule le marché qui s’étend sur toute la promenade et qui offre une vaste gamme de produits allant de l’habillement, aux souvenirs, aux objets pour la maison.

Importante résulte être la salle polyvalente qui au-delà d’offrir des informations utiles aux touristes, expose les travaux des artistes locaux.

Les sources

Eaux fraîches et limpides…c’est ainsi, en s’immergeant dans les eaux des sources, qu’on remarque comme celles-ci ont des températures inférieures et un goût plus douceâtre, tout cela est dû à leur origine souterraine. Les sources de Torre Vado naissent entre la fin du littoral sableux et le commencement du récif naturellement bas, l’eau finit directement dans la mer.

Les amateurs de la pêche avec la canne ont ici la possibilité d’exercer leur passe-temps en rapportant un riche butin ; aujourd’hui, comme autrefois, la même eau est utilisée pour nettoyer le poisson et les fruits de mer qui conserveront leur goût inaltéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *