OTRANTO – LE CHÂTEAU ARAGONAIS

OTRANTO – LE CHÂTEAU ARAGONAIS

En sortant de la cathédrale, à notre gauche nous trouvons l’épiscopat et le Séminaire. Sur le même côté, en parcourant Via Castello, nous rencontrons d’abord Palazzo Lopez, siège du Musée Diocésain d’Art Sacré et puis le Château Aragonais, édifié entre 1484 et 1489, sur les restes d’une précédente fortification et complètement reconstruit après la libération des Turcs. Le château est à base pentagonale et aux angles il a trois tours circulaires: Tour Alfonsina, Tour Ippolita et Tour Duchesca.

photo-pouilles_036

À la place de la quatrième tour le château s’allonge avec un éperon irrégulier, nommé « pointe de diamant », qui est orienté vers la mer. Sur l’entrée, situé sur le côté nord, entre deux tours et une longue cour de 20 m, est situé le blason de Carlo V d’Asburgo, aisément reconnaissable même si aujourd’hui les têtes de l’aigle sont tronquées. Le château dans son périmètre a une petite place d’entrée et une passerelle supérieure. Les chambres supérieures du château avaient le but de désorienter l’ennemi et celles circulaires des tours avaient des fenêtres avec des bouches de feu, pendant que celles inférieures étaient riches de raccourcis et souterrains, qui en cas d’invasion du château auraient permis à ses habitants de fuir. Des restructurations récentes ont porté à la lumière un fossé profond dans lequel sont placées les balles de granit lancées par les Turcs pendant l’attaque de 1480 et un pont-levis.

Du passage adjacent au château, on peut jouir d’un splendide panorama, et pendant les jours particulièrement limpides on peut apercevoir au-delà du Canal d’Otranto les côtes de l’Albanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *